Recommandations pour le lieu de travail

 

  • Guide générique
  • Conseils aux entreprises de nettoyage
  • Mesures générales
  • Élimination des sources potentielles de contamination
  • Mesures de protection collective
  • Équipement de protection individuelle
  • Procédure pour une personne infectée sur place
  • Des informations fiables


Guide générique

Les entreprises qui souhaitent reprendre leurs activités et créer un environnement de travail sûr pour leur personnel peuvent s'inspirer du guide générique. Ce guide a été élaboré par les partenaires sociaux du Haut Conseil pour la prévention et la protection au travail, la Cellule politique du Ministre de l'emploi et des experts du SPF Emploi et présente un cadre dans lequel un travail sûr est possible.

Les partenaires sociaux soutiennent également ces mesures et demandent aux employeurs du nettoyage professionnel de respecter les recommandations. La déclaration des partenaires sociaux sur le guide générique se trouve ici.

Conseils aux entreprises de nettoyage

Pour les entreprises de nettoyage qui veulent continuer à travailler ou se relancer, nous avons énuméré ci-dessous quelques conseils et recommandations.
Le confinement et la prévention de la contamination reposent sur quelques pilier

  1. Mesures générales.
  2. Élimination des sources possibles d'infection.
  3. Équipements de protection collective : l'accent est mis sur la distanciation sociale
  4. Equipement de protection individuelle et mesures d'hygiène supplémentaires.

En outre, il est bien sûr de la responsabilité individuelle des employés et des autres personnes concernées de suivre les directives du gouvernement et des experts médicaux.
Il n'existe pas de protocoles sectoriels pour le nettoyage. Les différentes catégories d'employés, le type de travail et la grande diversité des sites et des lieux font de l'élaboration de protocoles une tâche presque impossible. Néanmoins, nous aimerions vous donner quelques lignes directrices.

Mesures générales pour l'employeur

Une bonne gestion des risques est basée sur une analyse approfondie des risques. Ne prenez pas cela à la légère. Nous recommandons l'utilisation de l'outil OIRA pour les entreprises qui ne disposent pas d'une expertise suffisante en interne.
Tant les cadres que le personnel d'exécution doivent se conformer aux lignes directrices résultant de l'analyse des risques.
Le client est également tenu d'établir une analyse des risques. Il faut donc conclure des accords clairs et précis avec le client sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité du travail et des déplacements vers et sur le site. Passez en revue toutes les mesures à l'avance.

En plus de l'analyse des risques, il est également fortement recommandé d'utiliser la liste de contrôle. Cette liste de contrôle est un outil de travail qui fait partie du guide générique.

Rédiger une déclaration d'engagement qui clarifie l'attitude et les mesures de l'entreprise. Faites connaître cette déclaration aux employés et aux clients. Il est important que les employés sachent que tout est fait sur leur lieu de travail pour prévenir la contamination ; il est tout aussi important qu'ils soient conscients de leur propre rôle dans la gestion des risques.
Les entreprises qui disposent de ressources suffisantes bénéficieront de la nomination d'un coordinateur corona qui définira la politique, coordonnera et contrôlera les précautions et veillera au respect des règles.
Si, en raison de la petite taille de l'entreprise ou du manque de personnel ou pour toute autre raison, la désignation d'un tel coordinateur n'est pas ou est difficile à mettre en œuvre, essayez au moins de fournir un point de contact ou un conseiller confidentiel.Il y a encore beaucoup d'informations incomplètes, incorrectes ou trompeuses qui circulent sur Corona.
Informer et sensibiliser les employés sur toutes les mesures et leur importance. Ne supposez pas que tout le monde sait ce qu'il faut faire et le fera. Gardez les choses à l’oeil et intervenez immédiatement si nécessaire.
Soyez également très clair dans la communication avec le personnel et les clients. Des clients et des employés bien informés constituent la base de soutien plus large de toute politique de prévention.

Élimination de toutes les sources potentielles de contamination

Ici, l'adagio s'applique : les personnes malades restent à la maison et suivent les instructions du médecin de famille.
Les indications possibles d'une infection sont les suivantes :

  • Fièvre
  • Toux
  • Essoufflement et difficultés respiratoires
  • Mal de gorge

Et moins souvent :

  • Fatigue anormale
  • Douleurs et raideurs musculaires.
  • Le nez qui coule
  • Réduction du goût et de l'odeur

Surtout si un ou plusieurs de ces symptômes apparaissent très soudainement, il peut y avoir une infection coronarienne.
Les employés qui présentent des symptômes doivent rester à la maison ou être renvoyés chez eux et consulter leur médecin traitant par téléphone.
Retirez immédiatement les personnes malades et les personnes présentant des symptômes du lieu de travail, renvoyez-les chez elles ou isolez-les.
Le département de médecine générale et de soins chroniques de la VUB a mis un test en ligne. Remplissez le questionnaire pour savoir s'il peut y avoir une infection.

Les mesures de protection collective : la distanciation sociale

Une distance minimale de 1,5 mètre est supposée, mais sinon aucun dommage n'est causé. On suppose que les gouttelettes de toux ou d'éternuement plus épaisses contenant le virus se précipiteront sur le sol après un mètre maximum. En France, la distance de sécurité n'est que de 1 m, par exemple, la Suisse prévoit 2 m.

Pas de poignée de main, pas de câlins ni de baisers non plus.

Donc, tout d'abord, vérifiez sur le terrain si le nombre de personnes sur un site est suffisamment réduit pour maintenir cette distance minimale. Si ce n'est pas le cas, les masques buccaux sont obligatoires !

Lorsque vous travaillez à l'intérieur, essayez également de ventiler le mieux possible. (air frais à l'intérieur, air consommé à l'extérieur). Cependant : évitez de faire passer l'air par des ventilateurs, car ils soufflent de l'air vicié dans la pièce. C'est pourquoi les souffleurs d'air ou les séchoirs doivent être temporairement arrêtés dans les toilettes et remplacés par des mouchoirs jetables.

Organiser l'accès au lieu de travail par phases afin que tout le monde n'ait pas à entrer ou sortir en même temps. Faites de même pour les pauses, l'utilisation des toilettes, les vestiaires, les fumoirs, etc.

Organiser la circulation sur le lieu de travail et l'utilisation des couloirs et des chemins de manière à respecter autant que possible les règles de distance. Quelques possibilités : suivre obligatoirement les itinéraires balisés pour la marche, circulation à sens unique pour les piétons, rester à droite, étaler les heures d'arrivée et de départ, etc.
Utilisez de préférence les escaliers.
N'utilisez les ascenseurs que lorsqu'il est difficile de faire autrement, par exemple lorsqu'il faut déplacer beaucoup de matériel à un autre étage. Privilégiez toujours l’utilisation de l’ascenseur par une et une seule personne.
Vous êtes plusieurs dans l'ascenseur ? Mettez-vous dos à dos et avec des masques buccaux !
Laissez les portes et les portails ouverts autant que possible pour éviter de toucher les poignées et les boutons de porte plus que nécessaire.
Attention : ceci ne s'applique PAS aux portes coupe-feu, les portes coupe-feu DOIVENT  rester fermées.

Transport aller-retour au chantier.

Veillez à ce que les heures d'arrivée et de départ soient suffisamment différenciées, de sorte que tout le monde ne doive pas entrer ou sortir en même temps.
Si possible : prévoir un transport individuel par employé (voiture, moto, vélo, à pied...).
Si le transport individuel n'est pas réalisable dans la pratique, il faut maintenir une distance aussi grande que possible entre les occupants et veiller à ce qu'ils se protègent la bouche (comme dans les transports publics).
Chacun a une place fixe dans la voiture, la camionnette ou le fourgon.
Prévoyez une bonne ventilation, roulez avec les fenêtres (un peu) ouvertes.
Les cabines ou les sièges doivent être nettoyés à chaque changement de conducteur ou de passager. Portez une attention particulière aux surfaces fréquemment utilisées telles que les rivets, le volant, le levier de vitesse, les boutons de commande, le système d'encliquetage des ceintures de sécurité...
Les écrans de sécurité dans la voiture sont moins évidents et plus difficiles à réaliser, mais avec du ruban adhésif et des feuilles de plastique transparent, on peut parfois faire beaucoup de choses. Si des écrans sont utilisés, la règle s'applique ici aussi : les nettoyer ou les remplacer régulièrement et certainement après chaque changement de conducteur ou de passager.
L'utilisation d'un écran est une mesure supplémentaire, la couverture de la bouche et le maintien d'une distance restent obligatoires.
Lors de l'utilisation d'écrans dans la voiture, l'écran ne doit pas nuire au champ de vision du conducteur.

Lignes directrices pour le travailleur individuel, équipement de protection individuelle et hygiène supplémentaire des mains

Il s'agit principalement de l'hygiène des mains, de la toux et des éternuements, de l'utilisation de son propre matériel, du respect des mesures et de l'utilisation des EPI issus de l'analyse des risques.

Le lavage régulier des mains reste la mesure la plus importante. En tout cas : Le lavage ou la désinfection obligatoire des mains avant d'entrer sur le lieu de travail (ou avant d'entrer dans le moyen de transport collectif), après chaque visite aux toilettes, avant de fumer, avant de manger et avant de quitter le site, notamment après une toux ou un éternuement. Il est également fortement recommandé de se laver les mains après avoir séjourné dans des endroits fréquemment utilisés tels que les transports publics et les magasins.

L'affiche sur la façon de se laver les mains se trouve ici.

Toux et éternuements : dans un mouchoir jetable ou, si nécessaire, dans la cavité du coude. Mettez immédiatement les mouchoirs utilisés dans un sac poubelle verrouillable. Ensuite, lavez-vous les mains ou utilisez le gel désinfectant.
Ne touchez pas votre visage avec vos mains.

Dans l'atelier :

Utilisez tous les équipements de protection individuelle prescrits par l'évaluation des risques. L'équipement de protection individuelle est plus personnel que jamais : ne le prêtez jamais à un collègue ou à un tiers. Les EPI réutilisables doivent également être nettoyés et désinfectés après usage.

Vous souffrez souvent de petites blessures ou d'éraflures sur les mains ? Utilisez des pansements imperméables et portez toujours des gants, tant sur le chantier que dans les moyens de transport.
Chaque employé reçoit de préférence ses propres outils et matériels, qui ne sont partagés avec personne. Il en va de même pour tous les ustensiles (qui ne sont pas partagés dans des circonstances normales) tels que les ustensiles alimentaires et les boîtes à lunch, les thermos, les tasses, les serviettes, les vêtements, etc.

Les outils et les matériaux doivent toujours être nettoyés après utilisation et aussi avant utilisation si quelqu'un d'autre a déjà travaillé avec eux.
Venez à l'heure convenue. Venir trop tôt ou trop tard augmente les chances de se retrouver avec d'autres personnes qui doivent commencer à un autre moment.
Vérifiez les chantiers pour les points suivants :

  • possibilité de se laver les mains,
  • savon pour les mains, eau courante, lingettes jetables
  • gel désinfectant
  • sacs poubelles verrouillables
  • masques et gants

Signalez immédiatement les manquements à la personne responsable.

Procédure pour une personne infectée sur le lieu de travail

S’il y a une personne contaminée, isolez là, dès que possible. Mettez-la dans une pièce ou une chambre séparée, ou à l'extérieur jusqu'à ce qu'elle puisse rentrer chez elle ou bénéficier de l'assistance médicale appropriée. Consultez votre médecin pour obtenir des instructions.

Obligez la personne malade à se laver soigneusement les mains et à porter un masque buccal ou, si nécessaire, un foulard ou un autre couvre-bouche pour empêcher la propagation du liquide de la toux et des éternuements.

Décontaminer le lieu où la personne malade a travaillé. Faites de même pour les objets ou les outils que la personne malade a utilisés. Portez une attention particulière aux surfaces fréquemment utilisées : bureaux, outils à main, poignées de porte, rampes d'escalier, boutons d'imprimante, photocopieuses, cafetières, ustensiles de cuisine.

Enregistrez les personnes avec lesquelles cette personne a été en contact et les lieux qu'elle a visités. Conservez ces informations pour le médecin généraliste et pour les traceurs de contact du gouvernement.
Le SPF Emploi, travail et dialogue social consacre également une page web à ce sujet.
Pour les interventions urgentes : voir la feuille de route des premiers secours ici.

Des informations fiables

L'idée lancée par le président Trump d'injecter un désinfectant aux patients atteints de coronaropathie a entraîné un pic soudain des ventes de ces produits. En Iran, des personnes sont presque certainement mortes après avoir bu de fortes doses d'éthanol, car celui-ci a été suggéré comme remède dans certains médias. Au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et récemment en Belgique, des antennes ont été mises à feu parce qu'une théorie de conspiration circule, désignant le réseau G5 comme le distributeur du virus.

La disponibilité d'informations précises et actualisées est donc très importante dans la lutte contre le virus. Des histoires, des messages, des conseils et des astuces sur le virus et la manière de le combattre circulent sur tous les canaux d'information, en particulier les médias sociaux. Soyez particulièrement prudent avec ces informations provenant de sources non contrôlées, un mauvais rapport médical peut coûter des vies, de nombreuses vies. En outre, elle peut rendre très difficile la lutte contre le virus.

Spécifiquement pour le nettoyage : le secteur emploie de nombreuses ayant des difficultés de compréhention et des personnes peu qualifiées. Ces personnes n'ont pas toujours accès à la bonne information, ou ne peuvent pas toujours l'afficher. Essayez de prendre le pouls de la situation et assurez-vous que ces personnes sont correctement informées.

Entreprises avec des employés non francophones: voir le site du Setis pour des dépliants et des affiches en plusieurs langues (22) sur les mesures de précaution et les décisions du gouvernement pour lutter contre le coronavirus COVID-19.
 

Où peut-on trouver des informations fiables ?

Il convient également de mentionner :